Il a permis ainsi d'expliquer les lois de Mendel et inauguré la génétique moderne. Enfant, il aime arpenter les collines et la campagne du Kentucky. Title Thomas Hunt Morgan : the man and his science / Garland E. Allan Author Allen, Garland E Imprint Princeton, N.J. : Princeton University Press, c1978 Retrouvez Heredity and Sex et des millions de livres en stock sur Amazon.fr. Elle se passionna pour ses recherches et fut étroitement associée à ses travaux sur la drosophile. Morgan est né à Lexington (Kentucky) aux États-Unis, fils aîné de Charlton Hunt Morgan6 et Ellen Key Howard, une nièce du général confédéré John Hunt Morgan. That hypothesis was first stated, with great clarity, by Walter S. Sutton in 1903. Ainsi, il a occupé un rôle important dans l'évolution de l'ADN et a réalisé de précieuses découvertes dans le domaine de la génétique moderne. Les travaux du généticien américain Thomas H. Morgan (1866-1945) et de son équipe ont permis de confirmer la théorie chromosomique de l'hérédité selon laquelle les gènes sont portés par les… Abonnez-vous pour avoir accès à cette rubrique ! Alors que la drosophile possède normalement des yeux rouges, Morgan remarque certains individus aux yeux blancs. Thomas Hunt Morgan was one of the first true geneticists. D. degree in 1890 at Johns Hopkins University. The mechanism of Mendelian heredity. Il est également lauréat de la médaille Darwin en 1924 et de la médaille Copley en 1939. Certains de ses étudiants recevront après lui le prix Nobel, dont George W. Beadle, Edward B. Lewis et Hermann J. Muller. Noté /5. Mais, même lorsqu'il était surchargé de travail, il ne se passait pas de journée sans qu'il réservât un moment à sa vie familiale. Ses premiers travaux portent sur la morphologie ; il se tourne ensuite, de 1895 à 1902, vers l'embryologie expérimentale, avant de se consacrer, de 1903 à 1910, à l'étude de l'évolution, de l'hérédité et de la détermination du sexe, puis, de 1910 à 1925, à celle de l'hérédité chez la drosophile (mouche du vinaigre). Il obtient son Doctorat (PhD) à l'université Johns-Hopkins en 1890, où il étudie la morphologie avec W. K. Brooks, et la physiologie avec H. Newell Martin. Il est célèbre pour ses travaux fondateurs en génétique. Il reçoit sa licence (Bachelor of Art) de l'université du Kentucky en 1886, où il obtient son Master deux ans plus tard. Le lauréat du prix Nobel Eric Kandel a écrit de Morgan : « Beaucoup des découvertes de Darwin sur l'évolution des espèces animales donnèrent d'abord une cohérence en tant que science descriptive à la biologie du XIXe siècle. Thomas Hunt Morgan fut attiré dès son jeune âge par les sciences naturelles; à 10 ans, il collectionnait les œufs d'oiseaux et les fossi-les à travers les Monts du Kentucky. Thomas Hunt Morgan 1866. szeptember 25-én született a Kentucky-beli Lexingtonban.Apja, Charlton Hunt Morgan az 1860-as évek elején a szicíliai Messinában volt amerikai konzul és segítette Garibaldi és a vörösingesek harcát. Il étudia la zoologie et les variations phénotypiques chez la mouche du vinaigre Drosophila melanogaster. Thomas Hunt Morgan (* 25. While working for his postgraduate degree at the newly founded Hopkins University he became especially interested in morphology. Enfant, il montre déjà un grand intérêt pour l'histoire naturelle : à dix ans il collecte déjà des oiseaux, leurs œufs et des fossiles lors de ses séjours à la campagne6. Demostró que los factores mendelianos (los genes) se disponían de forma lineal sobre los cromosomas. Toujours en 1890 il obtient la Adam Bruce Fellowship et visite l'Europe, travaillant plus particulièrement au laboratoire de zoologie marine de Naples ; il le visitera encore en 1895 et 1900. degree in 1886, subsequently doing postgraduate work at Johns Hopkins University, where he studied morphology with W. K. Brooks, and physiology with H. Newell Martin. La même année il passe l'été à l'Institut océanographique de Woods Hole (Marine Biological Laboratory, ou MBL), commençant ainsi une association de long terme avec le MBL en tant qu'investigateur saisonnier et administrateur (trustee). Thomas Hunt Morgan was awarded the Nobel Prize in Physiology or Medicine in 1933. Morgan et son équipe se lancent ensuite dans l'établissement de cartes chromosomiques de la drosophile, donnant la position des gènes sur les chromosomes. Los experimentos realizados por Morgan y colaboradores revelaron también la base genética de la determinación del sexo. Ainsi s'éveille chez lui un intérêt pour les sciences naturelles qu'il conservera toute sa vie. Connu pour sa vivacité d'esprit, son intelligence brillante et ses jugements incisifs, Thomas Hunt Morgan était aussi un homme sensible, qui extériorisait peu ses sentiments. Er entdeckte, dass die Gene (Erbanlagen) nacheinander auf den Chromosomen liegen und ermittelte ihre Reihenfolge und Abstände zueinander. En 1891, il devient professeur associé de biologie au Collège Bryn Mawr pour femmes, où il reste jusqu'en 1904 lorsque E. B. Wilson l'invite à le rejoindre à l'université Columbia, à New York[7]. Thomas Hunt Morgan (25 września 1866 - 4 grudnia 1945) był amerykańskim biologiem ewolucyjnym, genetykiem, embriologiem i autorem nauki, który w 1933 roku otrzymał Nagrodę Nobla w dziedzinie fizjologii lub medycyny za odkrycia wyjaśniające rolę chromosomu w dziedziczności.. Morgan uzyskał stopień doktora. Thomas Hunt Morgan (Lexington, 25 september 1866 – Pasadena (Californië), 4 december 1945) was een Amerikaans geneticus en embryoloog.. Na de herontdekking van wetten van Mendel in 1900 begon Morgan met het bestuderen van mutaties in de fruitvlieg Drosophila melanogaster.In zijn beroemde vliegenkamer aan de Columbia-universiteit kon Morgan demonstreren dat genen op chromosomen … Les théories du moine Gregor Mendel sur la génétique des pois avaient été récemment redécouvertes au début du siècle et Morgan souhaitait tester ces théories chez l'animal. The Morgans lost some of their civil and political rights because of their involvement with the Confederation during the Civil War. Although he … Il s'entoure d'une équipe de chercheurs particulièrement efficace : Alfred H. Sturtevant (1891-1970), Hermann J. Muller (1890-1967) et Calvin B. Bridges (1889-1938). September 1866 in Lexington, Kentucky; 4. Shortly after he commenced work with this new material (1909), a number of striking mutants turned up. Après deux années d'études préparatoires, il entre en 1880 au co… He developed an early interest in natural history while roaming around in the countryside of Kentucky and later earned his B.S. Print Family Tree. Partie de la biologie qui étudie les lois de l'hérédité. Morgan établit la théorie de l'hérédité liée au sexe, qui va servir de base à la suite de ses travaux. Grand travailleur, Thomas Hunt Morgan s'accordait rarement des vacances. L'influence de Driesch, avec qui il collaborera plus tard, le pousse à se tourner vers l'embryologie expérimentale[6]. Après ses premières études dans sa province natale, il s'inscrivit à l'Université Johns Hopkins de Baltimore et y soutint sa thèse en 1890. L'unité de fréquence de recombinaison utilisée en cartographie génétique a été baptisée en son honneur le centimorgan. Morgan est né à Lexington (Kentucky) aux États-Unis, fils aîné de Charlton Hunt Morgan[6] et Ellen Key Howard, une nièce du général confédéré John Hunt Morgan. Autrement dit, les chromosomes sont le support des gènes. Morgan also demonstrated that genes are connected in a series on chromosomes, which carry hereditary traits, therefore kick starting the modern field of genetics. Durant l'été 1888, il fait de la recherche pour la United States Fish Commission à Woods Hole. Ainsi s'éveille chez lui un intérêt pour les sciences naturelles qu'il conservera toute sa vie. Thomas Hunt Morgan was an eminent American zoologist and geneticist. L'unité de distance utilisée en cartographie génétique a été baptisée en son honneur le centimorgan. Thomas Morgan reçoit en 1933 le prix Nobel de physiologie et de médecine pour ses travaux concernant le rôle des chromosomes dans la transmission de l'information génétique. Thomas Hunt Morgan reconoció la presencia de los cromosomas sexuales y de lo que se conoce en genética como “herencia ligada al sexo”. Morgan démontre également plus tard que deux gènes proches ont plus de chances d'être transmis conjointement que deux autres plus éloignés. His subsequent studies on this phenomenon ultimately enabled him to determine the precise behaviour and exact localization of genes. Le couple eut quatre enfants. Ce caractère n'étant observé que chez les mâl […] Born 25 September 1866 - Lexington, Fayette Co., KY; Deceased 4 December 1945,aged 79 years old; Geneticist, Embryologist; 1 file available 1 file available Parents : Charlton Hunt Morgan : Ellen Key Howard 1840- Paternal grand-parents, uncles and aunts. Thomas Hunt Morgan Thomas Hunt Morgan (center) (Born: 25 September 1866-Died: 4 December 1945) was an American evolutionary biologist, geneticist, embryologist, and science author who won the Nobel Prize in Physiology or Medicine in 1933 for discoveries elucidating the role that the chromosome plays in heredity. Cependant, c'est Nettie Stevens dont il fut l'un des mentors, qui avait découvert en 1905 que le sexe de l'enfant était déterminé par les chromosomes. En se basant sur la recombinaison chromosomique, il construit avec Alfred Sturtevant les premières cartes de localisation des gènes sur les chromosomes, les cartes génétiques. Embryologiste, généticien. Après deux années d'études préparatoires, il entre en 1880 au collège d'État (aujourd'hui université) du Kentucky où il obtient en 1884 une licence de zoologie, puis rejoint l'université John Hopkins, à Baltimore, où il soutient en 1890 une thèse de doctorat en embryologie, sur les araignées de mer. Ensemble, ils montrent que les lois de Mendel résultent d'événements observables à l'intérieur des cellules : chaque chromosome de la drosophile contient un groupe d'unités physiques réelles correspondant aux gènes ; ces derniers sont disposés linéairement le long du chromosome. - En poste : California institute of technology, Pasadena (1928-1942). Tanulmányai. Morgan est diplômé en zoologie de l'Université du Kentucky en 1886, puis spécialisé en morphologie et physiologie à l'Université John Hopkins. Son attention allant croissant sur l'hérédité et l'évolution, il cherche un animal (organisme modèle) qui puisse être élevé dans un petit espace, à la reproduction rapide, et à bas prix. L'été, il profite de ses séjours dans la famille de sa mère, dans le Maryland, pour ramasser des fossiles. Il y devient professeur de zoologie expérimentale et restera dans cet établissement pendant 24 ans[6], son poste lui permettant de se consacrer à sa recherche[7]. Start Over You searched for: Authors Morgan, Thomas Hunt, 1866-1945, author Remove constraint Authors: Morgan, Thomas Hunt, 1866-1945, author. 1. Morgan remarque également que parmi les descendants d'un croisement de femelles mutantes aux yeux blancs avec des mâles sauvages aux yeux rouges, seuls les mâles présentent des yeux blancs. Thomas Hunt Morgan : biography September 25, 1866 – December 4, 1945 In 1900 three scientists, Carl Correns, Erich von Tschermak and Hugo De Vries, had rediscovered the work of Gregor Mendel, and with it the foundation of genetics. Retrouvez Regeneration et des millions de livres en stock sur Amazon.fr. Morgan, Thomas Hunt (1866-1945) forme internationale . Thomas Hunt Morgan (25 septembre 1866 à Lexington, Kentucky, États-Unis - 4 décembre 1945 à Pasadena, Californie[1]) était un embryologiste et généticien américain[2]. Il laisse derrière lui un testament considérable en génétique. Il a là comme étudiant et collaborateur Hermann Joseph Muller, futur prix Nobel pour sa production de mutations avec des rayons X[6]. En 1919, il est intégré comme membre étranger de la Royal Society de Londres[6] (le 26 juin?). relevance title. Thomas Hunt Morgan (September 25, 1866 – December 4, 1945) was an American evolutionary biologist, geneticist, embryologist, and science author who won the Nobel Prize in Physiology or Medicine in 1933 for discoveries elucidating the role that the chromosome plays in heredity. Durant ses vingt dernières années, tout en s'efforçant d'approfondir, à la lumière des résultats de ses travaux antérieurs, les liens entre hérédité, développement et évolution, il revient à des études sur les premiers stades du développement embryonnaire. Alfred Henry Sturtevant, Calvin Blackman Bridges, Thomas Hunt Morgan, L. V. Morgan, Ju-Chi Li. Cette entrée a été publiée dans Plantagenêt le 18 février 2019 par François Guyard. Responsabilité(s) exercée(s) sur les documents : Auteur. The work for which the prize was awarded was completed over a 17-year period at Columbia University, commencing in 1910 with his discovery of the white-eyed mutation in the fruit fly, Drosophila. En 1933, Morgan obtient le prix Nobel de physiologie ou médecine « pour ses découvertes concernant le rôle joué par le chromosome dans l'hérédité ». Professeur de zoologie expérimentale à l'université Columbia de 1904 à 1928, il rejoint ensuite le California Institute of Technology pour y installer un département de biologie, qu'il dirige jusqu'à sa mort. Search Results. ». À Naples il rencontre Hans Driesch et Curt Herbst (pour Curt Herbst, voir Histoire de la biologie marine). En 1908 ou 1909, il commence à étudier la drosophile – un insecte facile à élever et qui se reproduit très rapidement – dans le but de mettre en évidence chez cet animal des changements brusques de caractères héréditaires, comparables à ceux observés par son ami Hugo De Vries chez les plantes à fleurs. Thomas Hunt Morgan, (born Sept. 25, 1866, Lexington, Ky., U.S.—died Dec. 4, 1945, Pasadena, Calif.), American zoologist and geneticist, famous for his experimental research with the fruit fly (Drosophila) by which he established the chromosome theory of heredity.